Blad-267

Nous sommes le 14 Septembre 2014, il est 14h et nous avons rendez-vous sur le bord de la plage dans la presqu'île de Quiberon . Nous allons rencontrer Lauriane, Julie et Guillaume de l'association Les Mains dans le sable créée à Erdeven fin 2013.

Ils donnent chaque mois rendez vous à des personnes volontaires pour nettoyer les plages de façon manuelle. Ils mettent à leur disposition des fiches explicatives sur le milieu marin, la durée de vie des déchets, leurs recyclages et sur les différents types de pollutions des plages ainsi que les moyens indispensables pour vous lancer : un sac et une bonne paire de gants.

 

Blad-269

La rencontre d'aujourd'hui se fait dans le cadre de la journée mondiale du littoral organisée par Ocean Conservancy. L'objectif de cette action est de nous permettre de profiter d'un océan plus propre.  Il faut essayer, lors de la collecte du jour, de préciser le type de débris et les comptabiliser : sacs, cannettes, bouchons, lignes de pêche, filets de pêche, seringue..... autant de choses que malheureusement nous avons l’habitude de croiser sur les plages.

Blad-270

Le but de ce comptage est de faire ressortir des statistiques et de pointer du doigts certains comportements nocifs pour l'environnement auprès du public mais aussi des entreprises et des représentants régionaux et gouvernementaux.

Pourquoi cette association ?

Les gardes du littoral ( 4 seulement sur Gâvres-Quiberon) se chargent de l’information et de la prévention. Les services communaux  donnent les moyens logistiques de déposer les déchets à l’entrée des plages, peut fournir des sacs et des gants mais il reste beaucoup à faire pour sensibiliser les personnes qui fréquentent ces plages.

L’association est née de cette très forte envie d’aller plus loin et de sensibiliser plus de monde.

Pour Lauriane, Julie et Guillaume, ramasser leurs déchets sur la plage a toujours été un geste naturel lorsqu'ils y vont et même ramasser ceux des autres mais il vient un temps où anticiper les mauvais comportements devient nécessaire. Ils ont ressenti le besoin d’agir, de rassembler les personnes sensibles à ce fléau et d'attirer l'attention des collectivités . Ils envisagent d'aller dans les écoles suite à des demandes d'enseignants désireux de faire apprendre des gestes citoyens. L’association a envie de "créer une troupe de fidèles motivés". Tout le monde est bienvenu ! La cotisation est de 10 euros par an pour financer les suuports de sensibilisation. Un petit chariot peut les aider à rapporter les sacs pleins sur les longues distances.

Blad-265

Qui sont les volontaires du jour ?

Les réseaux sociaux permettent d’atteindre rapidement de nombreuses personnes.

Nous croisons une famille venue avec ses enfants et informée par le site OVS. Les enfants prennent ainsi l'air et sont motivés à remplir les sacs, ils ont découvert une palme mais surtout des filets de pêche verts .

Blad-268

Un peu plus loin, Sylvie hésitait entre un vide grenier ou venir donner de son temps pour le nettoyage suite à un message publié sur facebook. Le choix a été fait. Pour elle, "c'est une habitude" lorsqu'elle se promène, elle a toujours un sac dans sa poche.  Elle est rejointe par Dominique, depuis un an en Bretagne, elle aussi ramasse personnellement à Gâvres: "les poubelles sont saturées".  Elle a été informée par l'association Les lucioles à Belz , une association qui vise à créer du lien social. 

Blad-263

Blad-264

Tout le monde est bien armé et tout le monde a sa technique. Il faut dire qu'il y a de quoi se baisser !

Quelles perspectives pour l’association ?

Unanimement : "Obtenir plus de soutien de la part des pouvoirs publics". Lauriane, Julie et Guillaume savent  bien sûr qu'il va leur falloir du temps pour se faire connaître. Ils sont les seuls dans le Morbihan à avoir entrepris cette initiative. Ils sont en relation avec deux autres associations au Conquet et à Concarneau. Ils veulent dénoncer les dangers du nettoyage mécanique qui nuit gravement à l'écosystème . Les laisses de mer, l’accumulation par la mer de débris naturels (coquillages, algues, seiches, bois mort), ont un rôle écologique important. Elles abritent et nourrissent de nombreuses espèces, elles sont aussi la base d'une chaîne alimentaire.

Tous trois déplorent aussi l'attitude des municipalités qui préfèrent :" le tourisme avant tout". Ils aimeraient voir disparaitre les poubelles des plages afin que les gens prennent "l'habitude" de repartir avec leurs déchets.

Blad-266

Blad-272

Lauriane, Julie et Guillaume connaissent bien le sujet de l’environnement car ils sont issus de formation dans ce domaine.

Alors si vous aussi vous êtes sensibles à ce fléau que constitue la dégradation des plages, contactez l’association “les mains dans le sable” pour connaître les dates des prochaines journées et ainsi leur prêter main forte :

07-81-12-64-02

http://www.facebook.com/lesmainsdanslesable/

lesmainsdanslesable@yahoo.fr

Blad-271